Nous connaissons tous cette voix, celle de Simone, qui est celle qui annonce les trains, les quais, quel train sur quel quai, quel train est finalement sur quel autre quai « contrairement à ce qui avait été annoncé »

Mais si Simone est une voix, elle a bien évidemment un visage, celui-ci :

Bon à savoir, Simone n’est pas agent SNCF, mais comédienne et si certains trouvent la voix de Simone douce et chaleureuse,  de mon côté, elle a si souvent été porteuse de mauvaises nouvelles, de galères à venir, d’annonces de retard que je dois bien avouer que, quand j’entends Simone (précédée du jingle la la la la), j’appréhende un tout petit peu !

Untitled-1-jpg_095430

Je vous livre l’interview que Simone a donné à un magazine TV, à l’occasion de la diffusion, il y a quelques jours, d’un reportage sur les gares, sur France 3.

Qui n'a jamais entendu cette voix claire et chaleureuse, qui, dans tous les trains et les halls de gare, résonne de ses indications précieuses ? Entretien avec Simone Hérault, la voix de la SNCF, à l'occasion de la diffusion sur France 3 de La ville entre en gare.

 

Simone Hérault, trente ans que vous êtes la voix de la SNCF. Comment êtes-vous arrivée là ?

Par chance, car je ne crois pas vraiment au hasard. Un diplôme de secrétariat de direction ; un premier stage à Radio France, qui se transforme en CDI à Fip, où je deviens animatrice et commente, tous les jours et avec le sourire, l'évolution des embouteillages ; un casting de la SNCF, en 1981, où je suis choisie, avec une autre, pour enregistrer les annonces relatives aux trains qui entrent et sortent des gares... J'ose dire que c'est un parcours assez atypique, et que j'en suis drôlement fière.

Qu'a-t-elle de particulier, votre voix ?

Ce n'est pas tant dans la voix que les choses se passent, mais dans les intonations qu'on lui donne. Les gares, les trains, les horaires, les retards étant parfois sources de stress, la SNCF cherchait une voix bienveillante, amicale, capable de conduire et de rassurer. Une voix qui sourie. Ça n'a l'air de rien. Cela semble parfaitement naturel, mais c'est aussi un travail. J'ai récemment dirigé un atelier dans une maison d'arrêt où j'ai fait travailler des prisonniers sur le sourire, eux qui en ont tant besoin. Ils étaient, je dois dire, assez sidérés...


On dit que vous êtes une star auprès des cheminots...


Ils sont comme une autre famille, comme la radio l'a été pendant des années. Je suis connue de tous les cheminots, mais je ne suis pas « cheminote » et je suis la seule d'ailleurs dans ce cas. Cela fait-il de moi une sorte de mascotte ? Je ne sais pas, mais j'aime bien ce que je fais auprès d'eux et eux me le rendent bien. Et, lorsque je prends le train, je ris beaucoup en récitant mon propre texte...

Votre voix a-t-elle passé les frontières de la SNCF ?


Lorsqu'un metteur en scène de théâtre ou de cinéma a besoin d'une voix, on fait souvent appel à moi. Ainsi, ce matin, j'ai enregistré un message qui sera diffusé dans l'adaptation de L'Écume des jours par Michel Gondry. Et je chapeaute une compagnie, Lire autrement, consacrée à la lecture publique de textes littéraires.


A savoir


La voix de la comédienne Simone Hérault annonce les départs et les arrivées de tous les trains dans les 4 715 gares du réseau SNCF reliées par 30 000 km de voies ferrées. Chaque année, quelque 2 milliards de voyageurs transitent par les gares ou s'arrêtent dans les 180 000 m² de commerces qui y sont installés.