De l’art de se faire comprendre. Entre SNCF et ses clients, usagers, moutons, pigeons, bestiaux (rayer les mentions inutiles), il va falloir bientôt installer un traducteur. Depuis qu’un (ou plusieurs, car vu le bordel ambiant, on ne pas imaginer qu’un seul individu en soit l’auteur) brillant cerveau a établi les fréquences des trains selon un cadencement quasi parfait, nous souffrons. Nos trains sont en retard, ils sont aléatoirement composés, les contrôles se sont transformés en inquisition, et le niveau d’information tend vers moins l’infini.

Vous souvenez vous des minipouss, ces petits personnages qui évoluaient dans un univers complètement disproportionné ? Les précurseurs de « Chérie j’ai rétréci les gosses » vivaient dans un monde bien trop grand pour eux, et plusieurs d’entre eux pouvaient tenir dans la main d’Eric, leur complice humain. Depuis le début du cadencement, nous rêvons d’être Charlie Mini, Lucie Mini ou Grand-Pa Mini, et de trouver des trains bien trop grands nous. Nous l’avons évidemment exprimé à nos interlocuteurs SNCF, nous l’avons dit, écrit, bloggé, hurlé, chanté. Nous avons naïvement pensé que nous avions réussi à nous faire comprendre… Candeur, innocence ou sottise, toujours est-il qu’il semble que nous ne nous soyons pas fait comprendre. En guise de minipouss, nous sommes devenus des géants verts au milieu d'un minuscule champs de maïs.

episodes-17418

De notre demande de trains plus capacitaires, la SNCF a vraisemblablement compris que nous réclamions chaleur, proximité et promiscuité. Je sais qu’importe peu ce que nous avons voulu dire, l’essentiel résidant dans ce que l’autre comprend, mais tout de même. Un Google traduction ou autre reverso aurait été bien nécessaire. Et c’est ainsi que nous voyons nos trains rétrécir comme un pull en cachemire au sortir d’un sèche-linge en cycle « sèche moi ses serviettes, et plus vite que ça »

Un train normalement composé aux heures de pointes ressemble à ça :

 

Sauf que depuis quelques temps nous avons plutôt le droit à ça :

 

Voir à ça :

 

Vous voyez le probleme? Si quelqu'un connait un bon traducteur clients vs SNCF, pour leur expliquer que dans ces conditions, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait eu ENCORE un malaise d'une dame lundi soir...