Comme tous les voyageurs qui arpentent les gares, j’ai aperçu la nouvelle campagne de la SNCF : il n’y a pas de petites incivilités. La SNCF se lance dans l’éducation des voyageurs que nous sommes, pour faire de nous des voyageurs citoyens.

manifesto

J’ai par ailleurs découvert grâce à Monsieur EasyG qu’il y avait un site dédié.

Ils ont même fait un test en ligne, l’incivilo-test pour savoir quel incivil vous êtes. J’ai fait le test en toute honnêteté :

1)      Les chewing gum : mon sac est PLEIN de chewing gum réemballés dans leur emballage d’origine, en attendant de croiser une poubelle. Rien ne m’agace plus que d’avoir des trucs qui collent sous mes chaussures.

Capture1

2)      Mon téléphone ne sonne jamais, il est en silencieux tout le temps, au grand désespoir de mes proches qui mes répètent que je ne réponds jamais au téléphone. Normal, je ne l’entends pas...

Capture2

3)      J’ai répondu C mais je dois nuancer. Je ne mets pas mes pieds sur les sièges (sauf si y’a personne et que j’ai éventuellement un sac de voyage à glisser sous mes petons, autant dire jamais. Mais mes chaussures sur les sièges, ça, ça n’arrive strictement jamais). La réponse B ne correspond pas non plus, je suis ne général collé à la fenêtre, et je ne me balade pas dans les trains. Donc, j’ai répondu C mais la seconde partie de la phrase ne correspond pas tout à fait, je me glisse pour essayer de ne pas marcher sur mon voisin, et si ça arrive, je m’en excuse. On n’est pas des bêtes !

Capture3

4)      Ma réponse ne vaut que dans les TGV, qui indiquent évidemment une place précise. Quand je prends le TGV, je choisis toujours avec soin une place près de la fenêtre, dans le sens de la marche si possible donc quand quelqu’un est à MA place, je le déloge. Par contre, dans un TER, sans réservation, la réponse A se serait imposée d’office, soyons clairs !

Capture4

5)      Ouhhh la vilaine que je suis ! Cela dit, je ne raconte pas ma vie, j’abrège en disant que je suis dans le train, et de toute façon, le réseau est merdifique donc si je voulais tenir des conférences, je ne pourrais pas sans être coupée toutes les 3 minutes. Trop agaçant !

Capture5

6)      Il y a quelques années, j’aurais pu répondre A. Aujourd’hui, il y a toutes les chances pour qu’un point qui m’oppose au chef de bord me fasse monter dans les tours (du genre « non Madame, bien qu’aucun train ne soit parti pour Creil depuis 2h à cause de notre débrayage intempestif, nous ne ferons pas arrêter celui qui part pour Compiègne en gare de Creil, même si on va la traverser à 2km/h »). La réponse C est peu probable, faire fuser les insultes n’étant pas dans mon tempérament. Je suis plutôt du genre cynique acide, voire goguenarde.

Capture6

7)      La réponse C s’impose. Sauf… si il y a une file atroce parce qu’encore une fois les bornes automatiques sont en panne, ou si le (ou la) guichetier(e) raconte sa vie, ses dernières vacances ou la dent du petit dernier : là, ça se transformera vite en B.

Capture7

8)      Et voilà le résultat !

 

Capture8

Cela étant, même si je trouve que c’est plutôt bien de lancer ce type de campagne, et que je trouve que le fond a du sens, j’ai quand même envie de dire à la SNCF de balayer devant sa porte avant de balayer devant la mienne (et celles des autres d’une manière générale). Parce que recevoir une leçon sur les incivilités de la part de « gens » qui :

-           Me (nous) font arriver en retard au bureau tous les matins, pas plus tard que ce matin d’ailleurs, en annulant un train, par ailleurs bondé tous les jours ;

-          sont capables d’embaucher des chefs de bord qui osent dire aux usagers que, « si ils ne sont pas contents, qu’ils prennent leur voiture » ;

-          laissent des gens dehors, sous la neige à minuit par -5° au prétexte qu’il est l’heure de fermer la gare ;

-          nous font voyager dans des conditions qui relèvent de plus en plus souvent de la bétaillère que du train de voyageurs ;

-          sont incapables d’être à l’heure (la ponctualité étant l’une des toutes premières marques de politesse et de civilité) ;

-          envoient des contrôleurs qui sont parfois incapables de dire bonjour avant de demander le titre de transport d’un passager ;

-          …

-          …

 

En conséquence, même si je soutiens l’initiative, je me dis que le jour où il n’y aura plus que le problème des incivilités à régler, on aura déjà fait un sacré bond en avant…